Véhicule d’occasion – Ce qu’il faut vérifier avant d’acheter

L’achat d’un véhicule d’occasion est délicat. Certes, l’on peut faire de très bonnes affaires mais l’on n’est jamais à l’affût de mauvaises surprises et d’arnaques en tous genres. Et là-dessus, les pièges peuvent être nombreuses : papiers pas en règle, moteur défaillant, carrosseries endommagées camouflées, freinage à réviser, …  Il faut donc redoubler d’attention. Ainsi, avant tout achat, il est préférable de procéder à toutes les vérifications de chaque élément :


Première étape – Les papiers

Première étape – Les papiers

Première étape – Les papiers

Avant toute chose, il faut s’assurer que le véhicule ait ses papiers administratifs en règle. En effet, malgré un bon état de la voiture, sans les papiers, il serait en vain de l’acheter.

Carte grise

La carte grise, aujourd’hui appelée certificat d’immatriculation, doit obligatoirement être au nom et à l’adresse du vendeur. Ainsi, il est recommandé qu’il présente la carte grise avec sa carte d’identité au moment de la rencontre.  Il est également important de vérifier le numéro de série qui y est inscrit ; il doit correspondre à celui gravé sur le moteur ainsi que sur chacune des vitres de la voiture à vendre.

Immatriculation

Concernant l’immatriculation, les numéros de plaques doivent correspondre au numéro d’immatriculation du véhicule.

Contrôle technique

Pour être disponible à la vente, le contrôle technique doit être daté de moins de 6 mois, et ce, malgré le fait qu’il soit en cours de validité. Assurez-vous de bien relever tous les défauts qui y sont mentionnés en demandant à voir une preuve que tout a bien été fait s’il y a eu demande de contre-visite.

Essai et assurance

Il est toujours recommandé d’acheter une voiture pour laquelle le vendeur est assuré. Dans le cas contraire, il vaut mieux éviter l’achat. Cependant, si vraiment la voiture en question vous intéresse, vous pouvez toujours vérifier auprès de votre assureur si votre contrat vous permet d’être couvert en cas de dégâts. En général, tous les contrats d’assurances classiques couvrent ce type de garantie sans option.

Carnet d’entretien

Enfin, concernant les papiers du véhicule, le carnet d’entretien ainsi que les diverses factures afférentes à des réparations antérieures sont à demander. S’il s’agit d’un ancien modèle de véhicule, le fait que la courroie de distribution ait été changée ou non devrait affecter le coût de la voiture.

Deuxième étape – L’inspection de l’extérieur et de l’intérieur de la voiture d’occasion

Deuxième étape – L’inspection de l'extérieur et de l'intérieur de la voiture d’occasion

Deuxième étape – L’inspection de l’extérieur et de l’intérieur de la voiture d’occasion

Une fois la vérification de tous les papiers du véhicule terminée, il faut maintenant procéder à l’inspection de l’objet, que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur.

Extérieur

Commencez par l’extérieur de la voiture. Cette inspection a pour but de relever chaque défaut d’aspects en ce qui concerne les bosses, les éraflures, les points rouille ou encore les enfoncements. L’aspect au niveau de la couleur est également important car chaque différence peut traduire une réparation de carrosserie. Il est vrai que nul n’est à l’abri d’un éventuel accident mais s’il y a vraiment une grande différence de peinture, il y a quand même lieu de s’inquiéter car il aurait pu s’agir d’un choc important impactant sur la sécurité. Il ne faut pas hésiter à poser des questions au vendeur durant l’inspection. Aussi, faites le tour de la voiture en lorgnant chaque détail, jusqu’aux dessous de caisse.

Echappement

Touchez au pot d’échappement en le faisant jouer. Il ne doit pas trop bouger sinon il pourrait s’agir d’un mauvais signe.

Pneus

L’état des pneus est aussi à vérifier. Pensez d’abord à voir les témoins d’usure, puis, si un cas d’usure anormal est visible d’un côté du pneu et non de l’autre, cela peut traduire un problème au niveau de la direction ou alors au niveau du parallélisme. Tous les pneus d’un même train doivent également être de même structures.

Moteur

Le moteur sous le capot doit d’abord avoir un bon aspect, propre, sans rouille ni traces de graisse. Il en est d même pour les cosses de la batterie. Si jamais on y retrouve des traces de calamine, cela n’est pas un bon présage pour les usages futurs de la voiture.

Huile moteur

Si cela est possible, vérifiez le niveau d’huile moteur ainsi que son aspect qui ne devrait pas être souillé. Si jamais il y a des traces d’huile émulsionnée blanchâtre au niveau du bouchon de remplissage, il y a peut-être un problème de joint de culasse.

Intérieur

Après l’inspection de l’extérieur de la voiture, passez à l’intérieur, toujours avec minutie. L’état des sièges arrière est la première chose à vérifier ; ils devraient être recouverts d’une housse de protection, surtout si le vendeur a des enfants. La propreté est importante ; cependant, quelques poussières au sol ou dans les recoins ne traduisent pas forcément mal entretien du véhicule. Il peut juste s’agir d’un léger manque d’hygiène auquel vous pourrez remédier une fois la voiture en votre possession.

Accessoires

Les fonctions électriques et mécaniques de la voiture sont également à vérifier. Pour ce faire, mettez le contact et testez les toits ouvrants, la climatisation, le chauffage, les fenêtres électriques, les clignotants et les feux, les rétroviseurs, … en s’assurant que tout soit bien fonctionnel.


Troisième étape – L’essai

Troisième étape - L'essai

Troisième étape – L’essai

Quand toutes les vérifications sont faites et que tout a été OK, l’essai sur route du véhicule d’occasion peut être fait.

A froid

L’essai sur route doit être réalisé en conditions réelles de fonctionnement, c’est-à-dire à froid, sur un moteur qui n’a pas été chauffé depuis la veille.

Au volant et en passager

Un essai se traduit également par une conduite de la voiture mais aussi en se mettant à la place d’un passager. Les sensations sont en effet différentes au volant et en passager. Il est également important que vous examiniez chaque réaction de la voiture conduite par son chauffeur habituel. Ainsi, les accélérations brusques, le passage de vitesse à haut régime ou les freinages de dernière minute peuvent endommager la mécanique de la voiture. Avec le même kilométrage, il est préférable d’opter pour le véhicule d’occasion qui a été conduit avec souplesse.

Les fumées

Au moment de l’essai, ayez un œil dans le rétroviseur au démarrage pour observer les fumées. Une fumée claire et transparente est normale au démarrage. Cependant, lorsque celle-ci vire au noir, au bleu ou au blanc opaque, cela traduit un problème de moteur dont la gravité peut dépendre. Par ailleurs, à chaud, le véhicule ne devrait plus émettre de fumée.

Démarrage

Après préchauffage sur les vieux diesels, un démarrage de voiture devrait se faire sans toussotements ni autres problèmes.

Essai sur route

L’essai devrait se faire sur route et sur une longue distance afin de bien évaluer le moteur, ses capacités réelles ainsi que l’accélération. Si un vendeur refuse l’essai sur route, proposez de dédommager sur l’essence.

Freinage

Chaque test réalisé vise une bonne tenue de route, que ce soit en accélération ou au freinage. A l’accélération, le meilleur moyen de le tester est de donner des coups de volants contraires c’est-à-dire en zig-zag sur une route spacieuse et dégagée, ou alors sur un parking de supermarché. En premier lieu, prenez un peu de vitesse, puis, freinez progressivement en lâchant le volant. Si une roue se bloque ou alors si la voiture ne tient pas sa trajectoire droite, la direction pourrait être défaillante ou alors le parallélisme est mal réglé, sinon le gonflage des pneus pourrait aussi être à revoir. Ensuite, recommencez en prenant un peu d’accélération, puis en freinant brusquement tout en relâchant le volant. Normalement, la voiture devrait tenir sa trajectoire droite. Il est à noter que si la voiture est dotée d’un système ABS, sa réaction pourrait être toute autre mais il ne faut rien noter d’anormal là-dessus.

Direction

Testez également l’état de la direction en étant à l’arrêt. Braquez le volant à fond d’un côté puis de l’autre. Si des sonorités bizarres se font entendre, la direction n’est pas saine.

Boîte de vitesse

La boîte de vitesse devrait également être impeccable, c’est-à-dire que toutes les vitesses devraient passer correctement, y compris la marche arrière. Pour tester chacune d’elle, commencez par faire monter les rapports puis redescendez en condition normale de circulation. S’il y a point d’accroche, cela traduit un problème de la boîte de vitesse. Ensuite, à l’arrêt, serrez le frein de parking à fond et passez en même temps la vitesse première tout en embrayant progressivement. Le moteur devrait caler rapidement. Si tel n’est pas le cas, l’embrayage devrait être remplacé car il patine.

Amortisseurs

Durant le test sur route de la voiture, pensez également à tester l’efficacité des amortisseurs. En cas de bruits ou de couinements au passage des ralentisseurs, ou alors en cas d’à coup dans le volant, les amortisseurs doivent être changés. A l’arrêt, appuyez sur le pare-choc d’un côté puis de l’autre pour voir si les amortisseurs sont toujours bien fonctionnels.

Fuites

Enfin, après avoir roulé et testé de fond en comble la voiture d’occasion, garez-vous sur un endroit bien propre en n’éteignant pas encore le moteur. Après quelques minutes, déplacez la voiture pour voir s’il n’y a pas d’éventuelles traces de fuites au sol.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire